Edit: Summer 2017

C’est grace aux conditions météo actuelles en Martinique que je me motive enfin à écrire cet article. Car oui cela faisait un moment que je souhaitais écrire un « Édito », depuis juin pour être plus précis, mais en raison de nombreuses circonstances je n’ai pas eu le temps… ou je n’ai pas pris le temps. Je me demande d’ailleurs si ce post ne finira pas dans les brouillons comme pas mal d’autres idées que nous avons (Thomas va sans doute me suggérer de supprimer cette phrase).

J’aimerais passer les détails de cette activité aussi aléatoire sur le blog, mais certains de nos lecteurs se posent des questions, et ils méritent des réponses (et j’ai du temps vu que dehors il pleut donc autant en profiter.).

Si vous nous suivez sur Instagram, vous avez du remarquer nos posts #CaribbeanLife durant les mois de Mai/Juin. En effet, durant cette période, J’étais de passage sur l’île pour quelques semaines. J’en ai profitez pour capturer du contenu et partagez avec vous quelques inspirations, mais ils ne s’agissait pas encore de vacances.

 

 

 

Puis début Juin, retour à Rennes où je vis, je consulte mes mails, et à ma grande surprise nous sommes invités à assister à quelques shows durant la Fashion Week masculine de Milan. AirBnB et Vols bookés, petite escale à Paris pour faire le point avec Thomas sur le blog et me voilà à nouveau dans un avion direction Milan. Thomas de son coté partait à Stockholm pour le Summerburst.

 

 

 

À Milan, au delà de la Fashion Week où j’ai pu assister à quelques défilés et prendre des photos en backstage, j’ai profité de mon temps libre pour visiter quelques lieux incontournables, tels que le Duomo, la Via Brera et autres must-see pour un modeux là-bas.

 

 

 

Après Milan, retour à Paris pour clôturer le calendrier de la FW. Je n’y reste qu’un jour car j’ai des obligations à Rennes et Thomas prend le relais pour la couverture des streetstyles de la semaine.

 

 

 

Nous sommes fin Juin, retour au calme à Rennes, je prépare alors mon départ en vacances en Martinique, tout en gardant un oeil sur les opportunités professionnelles. Je dois avouer que ne pas partir en même temps que mes amis fin Juin me contrariait, mais comme on dit si bien il ne faut pas blamer une contrariété. Car d’une part cela me permettait de me rendre à nouveau sur Paris pour la FW Haute Couture, d’autre part, j’aurais eu plus de temps pour réaliser mes achats de vacances (chaque année je m’y prends à la dernière minute, et vous verrez au final cette année rien n’a changé.).

Cependant, il s’est avéré que les opportunités sur lesquelles je gardais un oeil s’ouvrent à moi et se montrent à la hauteur de mes attentes. J’oublie mon shopping d’été qui devait se faire en toute quiétude, la rédaction de l’édito et sa publication sont mises en stand-by, et je prépare à nouveau ma valise, direction Paris pour la Haute Couture.

Je suis alors contributeur Street Style exclusif de Vogue Brésil pour la saison. Si vous le souhaitez vous pouvez voir plus de photos sur leur site en cliquant: ici.

 

 

 

Le 6 Juillet, je rentre enfin chez moi, à Rennes, après ces deux mois d’aller-retour, j’ai quelques jours pour me reposer, faire mes fameux achats de vacances qui finalement n’auront été fait que la veille de mon départ, et penser à toutes ces belles choses que je vais pouvoir faire en Martinique.

Je finirais ce Summer Edit, qui au final s’avère être une story-time relatant brièvement mes aventures mode et lifestyle des deux derniers mois, en énonçant les quelques points que voici.

Durant ces deux derniers mois beaucoup d’événements m’ont prouvé que les choses se font pour une raison. Il ne faut pas blamer une contrariété, comme je le disais précédemment, mais il faut savoir être attentif aux signes. J’ai sans doutes pris trop à coeur ma lecture de l’ouvrage de Paulo Coelho, « L’alchimiste ». Mais c’est fou comment mon avancé dans la lecture de ce livre correspondait à mes aventures en temps réel jusqu’à ce que je le finisse sur une plage un bel après-midi. Ceux qui l’ont lu me comprendront, sinon, je vous le recommande vivement.

J’éviterai de me perdre en commençant à rédiger comme un coach de self-esteem, mais je souhaite rajouter qu’il ne faut jamais se sous-estimer quand on entreprend quelque chose, et qu’on ne rêve jamais trop grand. DREAM BIG !

C’est ici que s’achève ce post, j’espère que ce changement de ligne éditoriale ne vous perturbera pas trop. J’en profite pour vous rappeler que les commentaires sont ouverts sous nos articles, nous apprécions vos retours cela nous aide à améliorer notre contenu. N’hésitez donc pas à réagir, nous vous répondrons avec grand plaisir.

Pluvieusement,

Stedy.

stedy.fwi

Co-Founder / Editor of fashionwildinspiration.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s